Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • RSE
  • 06 février 2014

Dossier Usages durables : la nouvelle dynamique de l'économie circulaire

Sommaire

Usages durables : la nouvelle dynamique de l'économie circulaire

Usage plutôt que possession, produits durables plutôt que jetables, recyclage plutôt que gaspillage... l’économie circulaire répond à la nécessité de produire et consommer autrement face à des ressources naturelles qui s’épuisent. Le Groupe La Poste est déjà partie prenante du changement. 

D’ici 20 ans, une grande partie des matières premières utilisées aujourd’hui ne sera plus accessible, ou à des coûts extrêmement élevés », déclare François-Michel Lambert, président de l’Institut de l’économie circulaire1. Il nous faut sortir de l’économie linéaire – extraction, production, consommation, déchets – afin de préserver les ressources et d’optimiser leur emploi. C’est l’objet de l’économie circulaire qui met l’accent sur l’usage et la fonctionnalité du bien, pour le « faire durer », en le concevant autrement (écoconception), en augmentant sa qualité, en le réparant pour le réutiliser, etc. Les enjeux sont colossaux. « Si les principales industries manufacturières fonctionnaient sur ce modèle, l’économie réalisée serait de 20 à 50 milliards d’euros pour la France », argumente François-Michel Lambert.

Un nouveau modèle de création de valeur

Il s’agit d’aller au-delà du seul recyclage, comme le montre l’offre Recy’go du Groupe La Poste qui fait intervenir une entreprise d’insertion2 et partage ainsi la valeur créée de façon solidaire avec des personnes éloignées de l’emploi et qui revend les papiers collectés aux papetiers recycleurs situés en France, développant ainsi l’économie territoriale et favorisant la création d’emplois locaux. La création de valeur, sur un plan social, économique et environnemental, est en effet au cœur du concept. « L’écologie industrielle per- met de faire en sorte que les déchets d’une entreprise deviennent la matière première de l’entreprise voisine », suggère François- Michel Lambert.

Sur la voie du développement

De son côté, La Poste s’implique. Ainsi, au- delà de l’offre Recy’go, exemple concret d’économie circulaire, le Groupe est membre fondateur de l’Institut de l’économie circulaire et cocréateur de la chaire de recherche en management « Business as unusual » d’Euromed Management-Kedge Business School3. Des interactions propices à nourrir sa réflexion et son action. •

  

1 Institut créé en 2013 qui vise à fédérer et impliquer tous les acteurs et experts concernés dans une démarche collaborative : www.institut-economie-circulaire.fr

2 Nouvelle Attitude.

3 Euromed Management-Kedge Business School fait interagir depuis plusieurs années l’entreprise, la société civile et le monde académique autour de think tanks et chaires de recherche sur les thématiques de la RSE.

Tous les sujets de ce dossier

Retour haut de page

Pied de page