Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • Territoires
  • Prospectives
  • 2013

Université, ville, entreprise : quels échanges possibles?

Implantées au sein des villes, les 80 universités françaises ont un effet bénéfique sur les territoires qui les accueillent. Plus largement, des interactions se tissent entre les universités, les villes et les entreprises. Quelles opportunités peuvent naître de ces échanges ?

Université, ville, entreprise : quels échanges possibles?

Les universités sont devenues un maillon essentiel des politiques économiques, sociales et d’aménagement du territoire. Au-delà du rapport de financeur à financé qui existe entre collectivités locales et universités, des échanges de moyens (ressources humaines, partenariats…) et des transferts de connaissances émergent. Pour les étudiants, la formation initiale peut, par exemple, être complétée par des stages et financée par des bourses délivrées par les acteurs publics et privés locaux. De leur côté, les villes profitent de l’animation économique et socioculturelle amenée par les universités. La présence de facultés et de laboratoires de recherche permet d’attirer les entreprises, de rajeunir la population et de transmettre le savoir des universitaires à la collectivité par l’intermédiaire d’événements populaires.

Mais comment s’exercent ces échanges de connaissance au niveau local ? Dans une enquête(1), Myrtille Moreau et Frédéric Tesson, géographes et chercheurs à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour (UPPA), interrogés par les logiques de concentration des universités dans les grandes villes, répondent en partie à cette question. Ils recensent, en s’appuyant notamment sur l’exemple de la ville de Pau, les bénéfices de l’implantation de l’université au sein des villes moyennes pour la collectivité, l’université et les entreprises.

De nouvelles ressources qui dynamisent l’emploi

 « L’université fait pénétrer l’innovation au sein du tissu économique local », explique Frédéric Tesson. Ainsi, l’UPPA travaille étroitement avec les collectivités territoriales alentours, qui participent au financement de la recherche par le biais de conventions (thèses, post-doctorats, projets de recherche) lorsque les partenariats impliquent les entreprises locales ou les collectivités elles-mêmes. Pour elles et pour toutes les entreprises qui mettent aussi en place ce type de coopérations, il s’agit aussi de former d’éventuelles futures recrues à la réalité du terrain. Une fois embauchés, les jeunes qui auront bénéficié de ces échanges seront ainsi déjà opérationnels. « Ce système peut néanmoins avoir un effet pervers, prévient Frédéric Tesson. Certaines petites entreprises se servent de cette manne d’étudiants pour remplacer des embauches. » S’il est encore marginal dans les villes moyennes, un autre phénomène apparaît dans les plus grandes villes où l’on observe que certains étudiants, une fois leur diplôme obtenu, décident de créer leur entreprise près de leur université.

Des universités connectées au monde professionnel

Tout près de l’UPPA, Total a implanté l’un de ses plus gros sites. Grâce aux échanges nés de cette proximité, l’entreprise a largement participé à construire l’identité de l’université et ses contenus pédagogiques. Aujourd’hui, l’établissement est reconnu pour être spécialisé dans l’enseignement des géosciences. « L'université et les laboratoires sollicitent régulièrement d’autres entreprises, type PME, et d'autres collectivités pour leur faire connaître les compétences des chercheurs locaux, précise Frédéric Tesson. Ces efforts s'inscrivent dans la réalité de la recherche locale par l'intermédiaire de nouveaux contrats de recherche et des bourses pour les étudiants. »

Une animation de la vie culturelle

Au sein de la ville de Pau et de ses environs, de nombreux étudiants de l’UPPA participent régulièrement à des animations culturelles destinées au grand public : fête de la science, semaine du développement durable… Ce type d’initiatives dynamise la vie culturelle locale par le partage des connaissances et la démocratisation des savoirs. Les universitaires organisent aussi des colloques et des conférences au sein de la ville. En attirant des experts de tous pays, ces événements contribuent au rayonnement de la ville. A Pau, le Palais des Congrès est d’ailleurs régulièrement cédé par la ville à l’UPPA à des conditions avantageuses.

Les atouts des villes moyennes pour les étudiants

« Contrairement aux grandes villes, les territoires de taille plus modeste offrent des conditions de vie et de travail très appréciables pour les étudiants et les chercheurs », explique Frédéric Tesson. Loyers à prix raisonnables, transports fluides, proximité des espaces verts…les avantages des villes de taille moyenne ne manquent pas. La qualité de l’enseignement dispensé dans leurs universités semble également prouvée. A l’UPPA notamment, les étudiants forment de petits groupes et peuvent ainsi bénéficier d’un accompagnement tout au long de leur cursus tandis que les grandes universités parisiennes sont connues pour leurs amphis aux effectifs surnuméraires.
(1) Les résultats de cette enquête ont été publiés dans un article scientifique intitulé Modalités et Enjeux de l’insertion territoriale d’une université en ville moyenne.

Territoires

La libération des données publiques: une opportunité pour les territoires ?

La libération des données publiques: une opportunité pour les territoires ?

  • Prospectives
  • 27/09/2013

Territoires

Donneurs d’ordre–PME : un divorce consommé ?

Donneurs d’ordre–PME : un divorce consommé ?

  • Prospectives
  • 06/09/2013

Territoires

Reportage audio au coeur de La Cantine, premier espace de travail collaboratif

Reportage audio au coeur de La Cantine, premier espace de travail collaboratif

  • 17/09/2014
Tous les articles

Vos contacts en région

Les délégués régionaux sont vos interlocuteurs privilégiés en région. Pour les relayer, les délégués aux relations territoriales coordonnent l'action du Groupe dans le département.

Trouver un contact

Retour haut de page

Pied de page