Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • Proximité
  • 06 février 2014

Dossier Pour l'avenir du lien social

Sommaire

S'engager pour le lien social

Services publics de proximité

Facteur de cohésion pour les populations et sur les territoires, le lien social se transforme. La mission des collectivités locales est de le préserver. Mais c’est aussi le rôle des grandes entreprises, notamment de celles qui offrent des services de proximité, d’accompagner cette évolution et de le renforcer au service de l’intérêt général.

Toutes les études1 en font état, le lien social est en perte de vitesse en France. L’isolement progresse, touchant de nouvelles générations et catégories sociales. C’est là le double effet d’une crise génératrice de repli sur soi et des mutations profondes de la société, qui impactent la famille, le monde du travail ou la relation aux institutions. Le désir de lien n’en demeure pas moins vivace. Pour preuve, la sociabilité virtuelle est en progression et la confiance dans le progrès sociétal est là. Les Français sont donc plus que jamais demandeurs d’une meilleure cohésion sociale.

Le délitement du lien social, reflet de l’évolution sociologique

« Pour de nombreuses franges de la population, les liens sociaux sont moins protecteurs et n’apportent pas aux individus la reconnaissance dont ils ont besoin. Ces deux dimensions du délitement des liens sociaux sont des facteurs explicatifs des inégalités sociales », révèle Serge Paugam, directeur d’études à l’EHESS et directeur de recherche au CNRS2. Selon lui, plusieurs évolutions conjuguées, touchant tous les aspects du lien social, sont en cause : affaiblissement des liens avec la famille, les amis, l’entourage, fragilisation des liens professionnels, perte de confiance dans les institutions. « Les inégalités face aux liens sociaux s’intensifient et le cumul des ruptures peut entraîner un phénomène de disqualification sociale », affirme Serge Paugam. Un phénomène bien identifié par Le Groupe La Poste, qui a fait de l’inclusion sociale un engagement fort de sa stratégie.

Un rôle à jouer pour les entreprises et pour Le Groupe La Poste

Au-delà de leur fonction économique, les entreprises ont un rôle à jouer pour contribuer au renforcement du lien social sur le territoire, Le Groupe La Poste en tête. « Dans un pays victime de séparatisme social et culturel où la France périphérique, à l’écart des métropoles, accueille les trois quarts des catégories populaires pour 60 % de la population, le maillage territorial de La Poste est un vecteur essentiel de lien », explique Christophe Guilluy, auteur de Fractures françaises3. Pour le géographe, en effet, cette France des marges pose la question de l’accès aux services publics : l’offre doit être repensée pour favoriser l’intégration sociale de ces nouveaux résidents. À cet égard, « la fonction des agents postaux devient fondamentale et le sera encore davantage demain », déclare-t-il.

Intégration aux services, La Poste en action

En tant qu’acteur de proximité historique et par choix stratégique, La Poste a parfaitement intégré ces évolutions et la nécessité d’agir qui en découle. « Le lien social fait partie de notre culture. Le lien, c’est d’abord le facteur, le deuxième personnage préféré des Français, avec lequel chacun a une relation historique de confiance », confirme Marie-Hélène Musset de la Direction de l’activité des facteurs et des nouveaux services à la distribution du Groupe La Poste. Ce lien se consolide aujourd’hui avec Facteo, un smartphone qui fait du facteur un interlocuteur 100 % connecté ; ainsi qu’à travers l’offre Facteurs Services Plus, qui étend le rôle des facteurs à d’autres services que le courrier. Le Groupe s’investit également en direction des malvoyants ou des personnes à mobilité réduite en travaillant sur l’accessibilité des bureaux de poste. La Banque Postale s’affirme quant à elle comme « la banque pour tous », avec des offres accessibles dans tous ses bureaux et des actions spécifiques en faveur de l’inclusion bancaire. Au-delà, La Poste agit en tant qu’employeur social : son offre Recy’go fait intervenir une entreprise d’insertion par l’emploi4 pour le tri et le recyclage des papiers collectés. La mobilisation du Groupe en direction des publics défavorisés est ainsi une réalité quotidienne.

Mutualisation de services, voie d’avenir

La Poste entend toutefois aller plus loin dans son engagement pour le lien social, à travers notamment la mutualisation de services, une orientation prioritaire du contrat de présence pos- tale territoriale 2014-2016. La solution, simple et économique, lui permet d’adapter ou de développer sa présence physique au sein d’une offre de services aux populations plus large, en particulier dans les zones rurales en cours de revitalisation. Intégration de services postaux dans des espaces mutualisés existants ou partenariat avec des stations-service, buralistes, offices de tourisme ou encore Esat5, la mutualisation pourra prendre différentes formes, encouragées par un financement adapté dans le cadre du nouveau contrat. Aux côtés des représentants de La Poste, les maires sont invités à devenir des acteurs à part entière d’une mutualisation à même de contribuer localement à une meilleure cohésion sociale.

Quelques chiffres clés

39 % des Français n’ont pas de lien avec leur famille.  (Les solitudes en France. L’observatoire de la Fondation de France, juin 2013)

87 % des Français ont le sentiment de vivre dans une société où les inégalités se creusent. (Les Français en quête de lien social. Baromètre de la cohésion sociale 2013, Crédoc, juin 2013)

   

1 Les Français en quête de lien social. Baromètre de la cohésion sociale 2013, Crédoc, juin 2013 ; Les solitudes en France. L’observatoire de la Fondation de France, juin 2013 ; Utilité sociétale des grandes entreprises, Viavoice, mars 2012 ; Observatoire de la réputation de La Poste (grand public), Ipsos, octobre 2013.

2 Serge Paugam est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), directeur de recherche au CNRS sur le thème de la sociologie des inégalités et des ruptures sociales, et auteur : Le lien social, Paris, PUF, « Que sais-je ? », 2013 (3e édition) ; L'intégration inégale. Force, fragilité et rupture des liens sociaux, Paris, PUF « Le lien social », 2014 (à paraître en février).

3 Christophe Guilluy est géographe, chercheur auprès de collectivités locales et d’organismes publics et auteur : il a notamment publié en 2010 Fractures françaises (éditions Flammarion).

4 Nouvelle Attitude.

5 Établissements et services d’aide par le travail, anciennement centres d’aides par le travail (CAT).

Tous les sujets de ce dossier

Retour haut de page

Pied de page