Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • RSE
  • Prospectives
  • 2013

La logistique inversée : jeter moins pour vivre mieux

La réduction des déchets devient incontournable, tant sur le plan écologique qu’économique. Fondée sur le principe du recyclage, la logistique inversée apparait comme une solution d’avenir.

La logistique inversée : jeter moins pour vivre mieux

La logistique inversée est une tendance située à contre-courant du « prêt à jeter », de l’obsolescence programmée et de l’usage unique. Elle consiste à ramener les marchandises de leur destination finale (le consommateur) vers leur point de départ (le fournisseur) ou vers un autre point depuis lequel elles commenceront une nouvelle vie. Le but : récupérer de la valeur en réparant, reconditionnant, réutilisant ce qui est aujourd’hui jeté. Si elle est encore trop peu plébiscitée par les industriels français, cette méthode est suivie par certaines entreprises comme La Redoute qui propose des retours gratuits et revend les marchandises qui ne conviennent pas au premier acheteur après les avoir réemballées. A La Poste, l’acquisition de la société Nouvelle Attitude, spécialiste de l’insertion économique dans le domaine du papier, participe de cette logique de revalorisation des biens. Concrètement, avec l'offre Valora Papiers, les facteurs récupèrent le papier de bureau à recycler des TPE/PME à l’occasion de leur tournée. Ces déchets sont ensuite triés puis recyclés par des salariés de Nouvelle Attitude en contrat d’insertion. Mais pour aller encore plus loin dans ces démarches, Béatrice Canel-Depitre, maître de conférences en Sciences de Gestion à l’Université du Havre, préconise une organisation massive de la logistique inversée. « Il faut créer une filière autour de la logistique inversée avec des prestataires qui gèrent la récupération et la revalorisation des biens pour le compte des fabricants, explique-t-elle. Seule la massification de ce procédé permettra d’obtenir des résultats significatifs et d’inverser réellement la tendance. »

Une action profitable à tous

Bénéfique pour l’environnement puisqu’elle contribue directement à la réduction des déchets, la logistique inversée présente aussi de nombreux avantages pour les entreprises et les consommateurs. Outre les économies générées par une gestion efficace des invendus, retours client ou produits en service après-vente, la logistique inversée peut être, pour Béatrice Canel-Depître, un outil d’adaptation permanente de l’offre à la demande. « En formalisant la procédure du retour du produit par le consommateur, le producteur pourrait tester l’adéquation des produits aux exigences du consommateur, les causes de défectuosité et opérer des adaptations conformes au marché », précise la chercheuse. Autre bénéfice de la logistique inversée : la diminution du risque (physique, psychologique, social…) perçu par le consommateur. En effet, cette volonté d’apporter une réponse exacte aux attentes incite l’entreprise à éviter tout risque de défaillance pour ne pas nuire à son image. Solution environnementale, outil marketing, la logistique inversée s’impose. « Nous allons finir par crouler sous les déchets, conclut Béatrice Canel-Depitre. Il y a donc un véritable enjeu à réintroduire dans le circuit nos produits en fin de vie. Ce mode de production circulaire est la finalité-même du développement durable. »

RSE

La RSE, un engagement au coeur de la stratégie du Groupe La Poste

  • Prospectives
  • 12/05/2014

RSE

Jean-françois Macaire

Les collectivités et les entreprises, moteurs de la transition énergétique

  • Prospectives
  • 15/07/2014

RSE

La Poste mène une expérimentation grandeur nature avec La Voiture postale

La Poste mène une expérimentation grandeur nature avec La Voiture Postale

  • 17/09/2014
Tous les articles

Vos contacts en région

Les délégués régionaux sont vos interlocuteurs privilégiés en région. Pour les relayer, les délégués aux relations territoriales coordonnent l'action du Groupe dans le département.

Trouver un contact

Retour haut de page

Pied de page