Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • RSE
  • 11 mai 2016

Dossier GNV et Bio GNV : les carburants du futur

Sommaire

GNV-BioGNV : double bénéfice

Gaz renouvelables, le GNV (Gaz Naturel Véhicule) et le bioGNV (version du carburant GNV issu du biométhane) constituent des solutions énergétiques à la fois écologiques et économiques. Ils participent pleinement à l'émergence d'une économie circulaire territoriale, où les déchets deviennent des ressources.

A la lumière des objectifs de lutte contre le réchauffement climatique et de transition énergétique, la réduction des émissions polluantes des transports est incontestablement une problématique majeure. Il est même le premier secteur émetteur en France avec 27 % des émissions de gaz à effet de serre.
Il existe pourtant des solutions comme le GNV.
Près de 18 millions de véhicules utilisent déjà ce carburant dans le monde, ce qui en fait le premier carburant alternatif. Il est considéré par l'ADEME* comme la valorisation la plus vertueuse du biomethane.

Le bioGNV : un carburant « vert » pour une économie circulaire

Le bioGNV qui est un biogaz épuré 100 % renouvelable, est une énergie produite localement à partir de déchets issus de l'industrie agroalimentaire, de la restauration collective, de l'agriculture, des ordures ménagères, des boues de stations d'épuration ou encore d'installations de stockage de déchets non dangereux.
Une solution pérenne à la fois créatrice d'emplois non délocalisables et non dépendante des aléas climatiques.

Une solution compétitive

Le prix du litre de GNV à la pompe oscille entre 80 cts et 1,2 €. De quoi économiser 25 à 30 % sur le prix d'un plein au diesel. Si le prix d'acquisition d'un véhicule est environ 15 % supérieur à celui d'un véhicule ordinaire, le coût total de possession (ou coût du cycle de vie du véhicule) est 10 à 15 % inférieur à celui d'un véhicule à motorisation classique.

L'efficacité anti-pollution

Le GNV et le bioGNV présentent de multiples avantages pour préserver la qualité de l'air et la santé publique.
- 93 % de particules fines en moins et 30 % d'oxydes d'azote (NOx) en moins par rapportaux véhicules diesels ;
- Émission de gaz à effet de serre: 80 % de CO2 en moins par rapport aux véhicules diesels ;
- 25 % de CO2 de moins que l'essence.

Une énergie d'avenir

Ce carburant est disponible sur une large gamme de véhicules : 31 modèles légers et 27 modèles utilitaires à date sur le marché. Il est particulièrement adapté aux déplacements infra et inter-urbains et aux usages intensifs comme ceux des véhicules utilitaires. Il offre ainsi 500 km d'autonomie pour les poids lourds et jusqu'à 1 000 km en bicarburation pour les véhicules légers. Avec une charge utile sensiblement supérieure à celle d'un véhicule électrique.
Autre atout décisif, notamment pour les bennes à ordure ménagères, le GNV et le bioGNV diminuent par deux les nuisances sonores par rapport à une motorisation diesel.

*Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie

Tous les sujets de ce dossier

RSE

La logistique inversée : jeter moins pour vivre mieux

La logistique inversée : jeter moins pour vivre mieux

  • Prospectives
  • 27/09/2013

RSE

La RSE, un engagement au coeur de la stratégie du Groupe La Poste

  • Prospectives
  • 12/05/2014

RSE

Jean-françois Macaire

Les collectivités et les entreprises, moteurs de la transition énergétique

  • Prospectives
  • 15/07/2014
Tous les articles

Vos contacts en région

Les délégués régionaux sont vos interlocuteurs privilégiés en région. Pour les relayer, les délégués aux relations territoriales coordonnent l'action du Groupe dans le département.

Trouver un contact

Retour haut de page

Pied de page