Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Menu secondaire

Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter des décideurs publics locaux et tenez-vous informé des dernières actualités et analyses autour de la modernité publique.

S'inscrire à la newsletter.

Contenu Principal

Le développement responsable inscrit dans l’ADN du Groupe

Au centre de la stratégie du Groupe La Poste, l’engagement de La Poste en matière de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) est totalement partie prenante des processus et intégré à chacune des activités de l’entreprise, de la conception des offres aux missions de ses collaborateurs. Le Groupe La Poste mobilise également autour de lui ses fournisseurs et partenaires, et collabore étroitement avec les acteurs publics locaux pour contribuer à relever ce grand défi collectif que constitue le développement responsable.

Contribuer à l’émergence des nouveaux modèles économiques

Cette approche globale du développement responsable conduit le Groupe, au-delà de ses offres de services respectueux des personnes et de l’environnement, au-delà du développement d’un modèle social fort, au-delà de la réduction de sa propre empreinte environnementale et au-delà de son implication aux côtés des collectivités pour les aider à inscrire la RSE au cœur de leur propre développement, à s’investir dans les nouveaux modèles qui feront l’économie de demain.

Au cœur de ses préoccupations, l’économie sociale et solidaire, l’économie circulaire, l’économie collaborative ou l’économie locale, dont Le Groupe La Poste intègre les principes fondateurs pour ses clients et pour lui-même.

Des actions et des offres de services qui relèvent des nouvelles économies

  • L’offre Recy’go de collecte et recyclage des papiers de bureaux usagés, qui fait intervenir une entreprise d’insertion, contribue à préserver les ressources naturelles et se révèle également créatrice d’emplois. L’initative relève de l’ESS et de l’économie locale, l’objectif étant de confier le recyclage à des entreprises locales, au plus près des entreprises clientes.
     
  • Le nouveau service interne d’autopartage des véhicules des postiers, La voiture postale, actuellement expérimenté au sein du Groupe La Poste, est un service utile à tous qui permet d’optimiser l’usage des véhicules. C’est un exemple d’économie collaborative développé au sein même du Groupe.
     
  • Le service IDentité Numérique (IDN) permet aux internautes d’afficher une identité vérifiée physiquement par La Poste. Par ce service, Le Groupe La Poste accompagne le développement de l’économie numérique et de l’économie collaborative en servant de tiers de confiance dans les échanges.
     
  • À travers le partenariat de La Banque Postale avec KissKissBankBank, plate-forme de financement entre particuliers, Le Groupe La Poste apporte une autre contribution au développement de l’économie collaborative.
     
  • En confiant la maintenance et la réparation des vélos à assistance électrique des postiers au STPA (secteur du travail protégé et adapté), Le Groupe La Poste développe une intiative relevant à la fois de l’ESS, de l’économie circulaire et de l’économie locale.

Les nouvelles économies

L’économie sociale et solidaire (ESS)

L’ESS prône la recherche d’une utilité collective par rapport à des besoins essentiels et la non-lucrativité (ou lucrativité limitée) de l’activité. Elle transforme la finalité de l’entreprise, qui vise un objet social ou environnemental, ainsi que son modèle, où les décisions et résultats sont partagés.

L’économie circulaire

L’économie circulaire consiste à concevoir, produire et consommer différemment des biens et services, en évitant le gaspillage des ressources et des sources d’énergie non renouvelables et en supprimant les déchets mis en décharge. Elle privilégie les boucles courtes, transforme les chaînes de valeur et modifie les flux de l’entreprise.

L’économie collaborative

Dans l’économie collaborative (ou économie de la fonctionnalité), l’usage est privilégié à la possession. L’usage d’un bien ou d’un service est augmenté par le partage, l’échange, le troc, la vente ou la location, avec une dimension de proximité. De nouveaux modèles de financement associés (finance responsable, sites de financement participatif, crowdfunding, etc.) favorisent son développement.

L’économie locale

Il s’agit de privilégier les acteurs locaux dans la fourniture de certains services et d’instituer un système en « circuit court » de distribution dans lequel on ne trouve qu’un intermédiaire entre le producteur et le consommateur. La dimension locale est intégrée ici dans la chaîne de valeur.

Retour haut de page

Pied de page