Menu principal

Vous etes ici:

Barre d'outils

Contenu Principal

  • Financement
  • Actions locales
  • 2013

Nantes Habitat : «Avec La Banque Postale, nous partageons le sens du service public»

Près de 3 000 collectivités locales, plus de 500 organismes HLM et près de 700 sociétés d’économie mixte et hôpitaux font déjà confiance à La Banque Postale qui propose une offre de flux, de placement et d’ingénierie sociale. Questions à François Rivet, directeur financier de Nantes Habitat et client de La Banque Postale.

Nantes Habitat : «Avec La Banque Postale, nous partageons le sens du service public»

À quelle occasion Nantes Habitat a sollicité les services de La Banque Postale?

François Rivet : Fin 2006, pour des questions de sécurité et d’organisation, nous avons décidé de cesser le traitement des encaissements en espèces dans notre réseau d’agences. Or, ce mode de paiement restait plébiscité par une partie de notre clientèle, souvent la plus fragile. La Banque Postale a été le seul organisme à nous proposer une solution alternative, nous permettant de continuer à assurer ce service dans de bonnes conditions. La mise en place d’une convention de cash-compte*, au début de l’année 2007, a permis à nos locataires qui le souhaitaient, de continuer à régler leur loyer en espèces, directement au guichet bancaire des bureaux de poste (voire au Siège de Nantes Habitat). Ce partenaire avait l’avantage de proposer 28 points d’encaisse dans toute la ville, permettant une couverture encore plus large que celle offerte par le réseau des sept agences de Nantes Habitat.

Que vous apporte cette collaboration avec La Banque Postale?

F.R. : Nous avons trouvé dans La Banque Postale un interlocuteur capable de comprendre les problématiques liées à notre métier et doté d’un large réseau. En outre, nous parlons le même langage, celui du service public. Aujourd’hui, notre partenariat est satisfaisant et dans le cadre de la convention passée, nous avons confié à La Banque Postale le placement des encaissements réalisés. Si, dans la convention initiale, les solutions de placement proposées par la Banque étaient limitées, un dialogue nous a permis de diversifier les placements proposés, de sorte que le rendement de nos placements s’en trouve nettement amélioré.

Comment envisagez-vous l’avenir de votre relation avec La Banque Postale?

F.R. : Nous souhaitons inscrire notre coopération dans la durée. Après la Caisse des Dépôts, la Banque Postale est amené à devenir le deuxième acteur public du financement de notre secteur d’activités. Dans un contexte propice aux aléas, ce partenaire donnera de la stabilité et de la lisibilité à notre activité. La contractualisation récente d’un crédit de trésorerie à court-terme va dans ce sens. Aujourd’hui, nous souhaiterions aller plus loin dans cette relation, autour notamment de solutions de financement à moyen et long terme.

*Permettant d’externaliser les encaissements en espèces, avec un suivi centralisé.

Financement

Interview de Charles Guéné

  • Actions locales
  • 16/09/2013

Financement

La Banque Postale est au rendez-vous du financement local

La Banque Postale est au rendez-vous du financement local

  • Actions locales
  • 16/09/2013

Financement

La Banque Postale, une banque au service des territoires

La Banque Postale, une banque au service des territoires

  • Actions locales
  • 16/09/2013
Tous les articles

Vos contacts en région

Les délégués régionaux sont vos interlocuteurs privilégiés en région. Pour les relayer, les délégués aux relations territoriales coordonnent l'action du Groupe dans le département.

Trouver un contact

Retour haut de page

Pied de page